Quels sont les signes annonceurs de l’accouchement?

examen-medical-grossesse
Quelques signes peuvent vous alerter de la mise en route du travail et de l’imminence de l’accouchement.

Les pertes de sang : s’il vaut mieux en informer son médecin lorsqu’ils se produisent, les saignements n’annoncent pas nécessairement l’imminence de l’accouchement. En effet, le col de l’utérus, qui est très vascularisé, est plus sensible au moment d’un examen vaginal ou d’un rapport sexuel. Il saigne dès lors plus facilement.

La perte du bouchon muqueux : il s’agit d’un amas brunâtre constitué de sécrétions de glaires, et parfois de sang. Il arrive qu’on le perde quelques jours, voire quelques semaines avant l’accouchement. Pas de panique donc, mais appelez votre gynécologue pour avoir son avis.

La perte des eaux : ici, pas de doute, la rupture de la poche des eaux est annonciatrice de l’accouchement. Cela ne veut pas dire que bébé sera nécessairement là dans les minutes qui suivent. Il peut rester plusieurs heures encore dans un restant de liquide amniotique. L’accouchement peut s’annoncer sans perte des eaux. La rupture de la poche des eaux sera alors pratiquée à la maternité même.

Les contractions : si elles se rapprochent de manière intense et régulière toutes les 5 à 10 minutes durant une heure, vous pouvez aller à la maternité.

La dilatation du col : si vous pouvez la sentir vous-même, c’est en général à la maternité qu’elle est évaluée. Mais si vous sentez une ouverture en plus des contractions, allez à la maternité.

Articles

bébé pyjama

L’accouchement : naissance à la maternité ou à la...


grossesse-yoga

Se préparer à l’accouchement: kiné, haptonomie,...